Aller au contenu - Aller au menu principal - Aller à la recherche

L’ominiprésence des horizons forestiers

publié le 13 novembre 2014 (modifié le 15 décembre 2014)
IMG/jpg/omnipresence-forets.jpg
© 2014 Agence B. Folléa - C. Gautier paysagistes urbanistes / DRIEE-IF / Conseil Général des Yvelines

La présence forte des forêts et horizons boisés contribue puissamment à la personnalité des paysages des Yvelines : outre le vaste massif de Rambouillet, d’autres massifs publics s’étendent, encore remarquables par leurs dimensions malgré leur situation plus urbaine et périurbaine : forêt de Saint-Germain-en-Laye, forêt de Marly, forêt de Fausses-Reposes, forêt de Versailles, forêt de Meudon, et, dans des situations moins urbaines : forêts de Bois d’Arcy, de Sainte-Apolline, de Rosny, de l’Hautil, de Brueil-en-Vexin, … Au total, ce sont 73 000 hectares de forêts, qui s’étendent, couvrant le tiers du département. Prolongée au fil des longs linéaires de coteaux, qui courent partout sur le département à la faveur des pentes des buttes, des versants des vallées, des rebords des plateaux, la présence forestière tient les paysages Yvelinois dans une unité paysagère forte, remarquable, composant partout ses horizons : elle distingue de ce fait clairement les paysages des Yvelines des autres départements de l’Ile-de-France et des régions voisines (souvent ouverts sans limites) en bornant les étendues aplanies et cultivées, mais aussi urbaines ; elle contribue à composer un cadre de vie attractif aux portes de la capitale, par les espaces de respiration qu’elle propose ; elle tempère la réalité urbaine et périurbaine du département, par sa capacité à « absorber » la présence de l’urbanisation, en la tenant dans des écrins de qualité (à Versailles, à Saint-Quentin-en-Yvelines par exemple), ou en la rendant discrète (sur certains coteaux de la Seine et des vallées affluentes notamment). Au total, la forêt constitue le « système vasculaire » des paysages des Yvelines, avec ses cœurs et ses poumons verts, reliés par ses artères, veines et vaisseaux au fil de ses coteaux qui irriguent le territoire : la forêt et les coteaux boisés composent la trame paysagère fondatrice du département.