Aller au contenu - Aller au menu principal - Aller à la recherche

Pourquoi un Nouvel Atlas des paysages pour les Yvelines ?

publié le 26 juillet 2016 (modifié le 19 octobre 2016)

En 1992, le Conseil d’architecture et d’urbanisme en environnement (CAUE) des Yvelines innovait à l’échelle nationale en réalisant le premier Atlas des paysages en France, consacré aux Yvelines. Réalisé par les paysagistes Alain Mazas et Alain Freytet, il mettait l’accent sur la connaissance, en identifiant et en décrivant 19 unités de paysage. Plus de 20 ans plus tard, l’État et le Conseil départemental des Yvelines ont souhaité renouveler l’Atlas des Yvelines. Plusieurs objectifs sont visés : l’élargissement et l’approfondissement des contenus, une meilleure accessibilité et diffusion de l’Atlas, la possibilité d’actualiser les contenus.

L’approfondissement et l’élargissement des contenus de l’Atlas :

Le nouvel Atlas précise l’organisation paysagère du département en six grands ensembles et 23 unités. Il redéveloppe les contenus détaillés pour chaque unité de paysage, en mettant en évidence les caractéristiques de chacune, et en les illustrant par des photos, schémas, blocs-diagrammes et cartes commentés et légendés ; enfin il identifie des enjeux de paysage pour chaque unité, afin de favoriser les études et réflexions plus opérationnelles aux échelles locales.

Le nouvel Atlas développe la connaissance des fondements des paysages des Yvelines, par un exposé de chapitres thématiques, complémentaires aux chapitres des unités : les paysages et les reliefs, la géologie, les sols, l’eau, les forêts et milieux naturels, l’agriculture, les infrastructures, l’urbanisation, les représentations et les usages, y sont expliqués par une approche paysagère qui mêle histoire, géographie, économie et sociologie.

Il propose un balayage des enjeux de paysage à l’échelle départementale : une synthèse, illustrée des enjeux, et leur identification spatiale au travers d’une grande carte au 1/50 000e offrant à la fois une représentation d’ensemble et une représentation détaillée en zoomant dedans.

L’Atlas est alimenté par un travail de terrain, d’écriture, de cartographie et de dessin détaillé, mais il est aussi éclairé par des interviews de personnalités diverses, élus et spécialistes notamment dont des extraits émaillent l’Atlas, et dont l’essentiel est accessible par vidéo.

L’accessibilité et la diffusion de l’Atlas :

C’est pour relever le défi d’une connaissance accessible au plus grand nombre, et facilement actualisable, que le présent Atlas des paysages des Yvelines a été d’emblée conçu comme un site Internet.

Pour compléter l’outil internet, l’Atlas est imprimable en tout ou partie sous format PDF, de façon à bénéficier d’un document papier, transportable, plus agréable à lire et disposant des cartographies de bonne qualité et aux bonnes échelles.

L’actualisation de l’Atlas :

Le nouvel Atlas, sous format internet, devient facilement actualisable ; la cartographie est réalisée sous SIG, et les photos sont géoréférencées. L’Atlas est ainsi conçu comme un outil vivant, adapté à la nature même des paysages, évolutive.